1 - 2 -3 -4 - - Fév 2018
Ségou - Mali

Les Componentes du Festival sur le Niger

Les Festival sur le Niger, Ségou, Mali

Résidences de Création et soirée Hip Hop 3ÈME PHASE

Thème "Culture et citoyenneté"

Une résidence de création, autour du thème « Culture et citoyenneté » avec les jeunes rappeurs de l’Afrique de l’Ouest, coordonnée par Monza (Mauritanie), suivie d’une soirée de restitution qui sera organisée au village du Festival. Ce sera une occasion de contribuer avec la jeunesse aux efforts de cohésion sociale, de paix, de citoyenneté; de favoriser la coexistence pacifique et le vivre ensemble gage de stabilité et de développement. une restitution et production des singles de la création sur CD.

Residence hip hop.jpg


FOCUS- RÉSIDENCE JOKKO/FAM

Dans le cadre du FOCUS (Forum des Cultures Urbaines du Sud), le festival recevra cette année le projet JOKKO/FAM qui réunit des jeunes rappeuses de quatre pays (Sénégal-Mali-Mauritanie-Maroc). Le FOCUS est un partenariat entre les festivals Festa2H ( Sénégal ), Le Boulevard (Maroc ), Assalamalekoum Hip Hop (Mauritanie ), Guédiawaye By Rap ( Sénégal ) et Festival sur le Niger (Mali ). JOKKO est un mot Wolof qui signifie communiquer ou créer des liens entre différentes personnes. Le projet s’articule autour de deux activités principales : une résidence de création et une soirée de restitution.

 

WOMEN GROOVE PROJECT

Le volet musical du projet « Women Groove Project « sera présenté à cette 14ème édition. Cette merveilleuse création entre deux jeunes femmes venant d’un univers différent que la musique a finalement réussi à établir une communication entre elles. Comme le dit le célèbre animateur de RFI André Manoukian : « La rencontre de deux sénégalaises qui n’étaient pas les mêmes sénégalaises de par la présence de la musique dans leurs familles respectives. Elles se sont rencontrées afin de créer une couleur musicale à mi-chemin entre la musique urbaine et la musique traditionnelle ».

 

Résidences de Création Arts visuels

 

SALIF DIABAGATE (ARTISTE PLASTICIEN RCI)

Salif Diabagaté est un peintre très actif qui occupe une bonne place dans le milieu des jeunes créateurs. Formé à l’Ecole des Beaux-Arts d’Abidjan, son art est un dialogue qu’il engage avec la tradition africaine. S’éloignant de la toile conventionnelle, il s’est approprié du tapa (toile traditionnelle). Il a exposé ses oeuvres dans plusieurs villes, notamment à Berlin, Tokyo, Abidjan, Ouagadougou, Tema et à Ségou lors du dernier salon d’art contemporain du Mali (Ségou’Art).

SALIF.jpg