Segou'Art

Festival on Niger

Theme : « Identities and Migrations »

4|5|6|7|8|9 February 2020

« Maaya-Culture et Entrepreneuriat » : Le livre de Mamou Daffé qui explique la « success story » de la Fondation Festival sur le Niger

- share

De la volonté et de l’engagement d’un homme, qui a su s’entourer avec des hommes et des femmes qu’il faut, Ségou à force d’initiatives novatrices, est devenue une véritable destination touristique qui exploite à fond le potentiel culturel dont regorge le Mali. L’approche économico-culturelle qui explique la « success story » de la Fondation du Festival sur le Niger, qui ne cesse de surprendre au-delà des frontières maliennes, fait aujourd’hui l’objet d’un livre écrit par Mamou Daffé, Président de la Fondation du Festival sur le Niger, afin de partager sa riche expérience. En plus du livre « Maaya-Culture et Entrepreneuriat », le livre intitulé « Promotion de l’économie locale : modèle du Conseil pour la promotion de l’économie locale ‘’CPEL-Ségou’’ », écrit aussi par Mamou Daffé, a été présenté le 21 septembre 2019, au Centre Culturel Kôrè de Ségou. Pour l’occasion, le Centre Culturel Kôrè de Ségou a enregistré une animation des grands jours. A côté des autorités municipales de Ségou et de nombreux cadres de la région, de nombreux étudiants de l’Université de Ségou avaient décidé d’être des témoins de cette cérémonie. Surtout qu’à la veille de cette cérémonie une forte délégation d’ougandais venait de boucler un séjour à Ségou, à la découverte du « Maaya-Culture et Entrepreneuriat » sur la terre qui a vu naître l’approche.

A propos de son livre « Maaya-Culture et Entrepreneuriat », Mamou Daffé dira que « c’est un outil de conception et de gestion des entreprises culturelle, une démarche de partage et de vulgarisation des expériences du modèle entrepreneurial du Festival sur le Niger qui pourra aider à la professionnalisation des acteurs du secteur culturel, des collectivités territoriales, de la société civile et des entrepreneurs de tout bord, mais aussi à renforcer les compétences des autorités locales. Mamou Daffé a rappelé que depuis 2005, le Festival sur le Niger, un évènement culturel à dimension mondiale s’est lancé dans le processus de développement local à travers la valorisation, la promotion et la sauvegarde du patrimoine culturel malien et africain, la promotion de l’économie locale de la région, la structuration du secteur de la culture et de la décentralisation de la vie culturelle. « C’est ainsi qu’à Ségou, un modèle entrepreneurial dénommé ‘’Maaya-entrepreneuriat’’ a été testé avec succès par l’équipe du Festival sur le Niger », a-t-il déclaré. Avant d’ajouter qu’à travers le concept de l’entrepreneuriat Maaya, l’Institut Kôrè de Ségou innove dans la méthode d’entreprendre en promouvant un management des entreprises culturelles basé sur nos valeurs sociétales et sur des principes de durabilité. Selon lui, ce livre se présente comme un outil, une réponse adaptée aux défis et enjeux du développement à l’échelle d’un territoire à partir de l’économie de la culture axée sur une industrie culturelle forte et structurée. Pour tout cela, Mamou Daffé dira que le Maaya est un concept intégral d’humanité basé sur la relation entre l’individu et la communauté. « C’est une qualité essentielle pour l’être humain dans la société malienne », a-t-il précisé. Avant d’ajouter que l’entrepreneuriat Maaya est un modèle entrepreneurial qui combine les valeurs spécifiques communautaires du Mali (Maaya) avec les concepts généraux de l’entrepreneuriat classique. « Les stratégies de mise en œuvre d’un tel modèle donnent une place importante aux ressources humaines et aux savoirs locaux », a-t-il conclu.

Conçu pour être un outil de formation dans les communautés Maaya entrepreneuriat qui s’installent un peu partout en Afrique et même en Europe, notamment en Mauritanie, au Nigéria, au Ghana, en Ouganda, au Congo, au Togo, au Burkina Faso, au Cap-Vert, …., le livre se décline en deux grandes parties à travers 6 modules. La première partie intitulée ‘’Maaya-Culture et Entrepreneuriat » comprend des modules comme : ’’Maaya-Culture et Entrepreneuriat ‘’, ‘’Maaya-Culture et leadership’’, été ‘’ Maaya-culture et structuration des organisations culturelles’’. La deuxième partie dénommée ‘’Maaya-Culture et Politique Culturelle’’, se divise en des modules intitulés : ‘’Maaya-Culture et durabilité des organisations culturelles’’, ‘’Maaya-culture et marketing territorial’’, et ‘’Maaya-culture et citoyenneté’. A propos du second livre « Promotion de l’économie locale : Modèle CPEL-Ségou », il dira que c’est un guide pour la promotion de l’économie locale, élaboré à l’intention des communes et porteurs de projet des pays en voie de développement, en général qui sont encouragés à œuvrer pour un développement local, s’inspirant des réalités et des valeurs endogènes. Selon lui, le livre se présente en deux parties. La première traite de l’expérience de « Promotion de l’Economie locale » du CPEL-Ségou, avec un aperçu sur quelques produits et résultats. Et, la deuxième partie présente et explique le concept, le contenu, la structure, les étapes, les forces et faiblesses du modèle ainsi que les conditions de duplication dans les autres villes.

http://maliinfoculture.com/2019/09/23/maaya-culture-et-entrepreneuriat-le-livre-de-mamou-daffe-qui-explique-la-success-story-de-la-fondation-du-festival-sur-le-niger/?fbclid=IwAR2WsZwc5eUy5Fsk0nuxXu7t1N09sa9dRc3i7nBWEu1av_htBkHucpZitlc

Assane Koné